Déterminés à exercer leur métier en conformité avec une éthique professionnelle commune, les consultants d'Actissima ont rédigé une charte déontologique définissant leurs droits et leurs devoirs.

Article 1

Les travaux effectués par le consultant imposent le respect des valeurs morales et professionnelles. Le consultant doit sauvegarder en toute circonstance son indépendance, sa probité et son sens de l'humain. Il ne doit être influencé par aucun préjugé en ce qui concerne toute question de sexe, de race, de politique, de classe sociale et de religion.

Article 2

Le consultant ne peut appartenir à une organisation listée dans le rapport parlementaire Guyard n°1687 sur les mouvements sectaires ou exercer une activité ayant trait à l'occultisme ou à la divination.

Article 3

Dans toutes missions, le consultant garde tact et discrétion. Dans les travaux de sélection professionnelle, il évite d'aborder les aspects de la personnalité qui ne sont pas en rapport avec les critères du poste à pourvoir. Son langage doit rester clair, prudent, non ambigu. Dans le cadre de sa mission, il doit être tout à fait impartial et refuser toute analyse de complaisance.

Article 4

Le consultant s'abstiendra d'émettre des diagnostics en des domaines réservés au corps médical.

Article 5

Le consultant s'engage à ne pas utiliser, dans le but de nuire à autrui, les documents et les informations qu'il détient. Étant seul juge de la valeur des documents ou des informations qu'on lui soumet, il peut refuser d'effectuer une mission lui semblant contraire à la présente charte.

Article 6

Le consultant doit respecter le secret professionnel qui doit être gardé tant verbalement que dans la diffusion des documents.

Article 7

Le consultant ne peut citer ses clients qu'avec leur accord. Il ne peut communiquer ou publier des textes ou leur analyse.

TKxxx